Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CLINIQUE JURIDIQUE et MANAGERIALE "LM" ( Dr. Oswald KPENGLA-S. )

ECHANGES PLURIDISCIPLINAIRES

Articles avec #developpement personnel durable (dpd) catégorie

REUSSIR SA VIE PROFESSIONNELLE n°1

Publié le 15 Février 2015 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

Pour réussir une vie professionnelle, il l’avoir. Or, l’avoir suppose, qu’on l’a trouvé ; et pour la trouver, il faut la chercher. La chercher, c’est avoir des aptitudes, c’est-à-dire avoir une bonne formation et savoir se vendre.

CANDIDATS A L’EMPLOI, VENDEZ- VOUS !!!

Une évidence qui s'impose à tous, sur le marché du travail comme sur tous les marchés où se rencontrent des acheteurs et des vendeurs, en l'occurrence, des entreprises et des candidats. Ces derniers doivent intégrer le fait qu'un marché a ses règles : l'acheteur vient y chercher ce dont il a besoin et non ce qui se présente à lui. Le vendeur vient y proposer ses produits en mettant tout en œuvre pour les rendre les plus attractifs possible.

Présentez-vous à vos futurs employeurs comme des « apporteurs de solutions » et non comme des « demandeurs d'emploi ». Mettez vos compétences et votre savoir-faire au service des entreprises qui ont besoin de vous et qui vous recrutent pour ce que vous pouvez leur apporter, et non pas par pure charité pour vous offrir un emploi.

Faites aussi vous-mêmes votre propre marketing et n'espérez pas que vos concurrents le fassent à votre place. « Étudiez le terrain » sur lequel vous allez évoluer et conquérir votre emploi. Connaissez-vous vous-mêmes, mettez en valeur vos spécificités, vos points forts, les éléments qui vous distinguent des autres..., mais ne le faites pas n'importe comment et de manière purement intuitive.

Enfin, comme sur n'importe quel marché, la capacité d'attraction d'un produit et sa « durée de vie » sont limitées, et c'est un vrai talent ainsi qu'une vraie chance de connaître les moyens de les optimiser.

(Suite au prochain numéro)

commentaires

POUR DÉVELOPPER ET AVOIR DE L'ASSURANCE

Publié le 3 Août 2014 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

POUR DÉVELOPPER ET AVOIR DE L'ASSURANCE

Affirmer et répéter régulièrement:

· J’ai de plus en plus assurance envers moi-même

· Je suis calme et détendu(e)

· Je suis résolu(e), énergique et je veux tirer le meilleur parti de ma vie

· J’accepte volontiers les responsabilités, ce que j’ai à faire je le fais dès maintenant

· Je m’exprime avec aisance et je suis très à l’aise en toutes circonstances

· Je suis calme et maître de mes émotions en toutes circonstances

commentaires

LE BONHEUR

Publié le 16 Décembre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

EN PIÈCE JOINTE

commentaires

LA PENSEE UNIQUE

Publié le 11 Décembre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

L’homme d’une seule idée est beaucoup plus sujet qu’un autre à devenir fanatique et intolérant. La pensée unique, est dangereuse parce qu’elle fait le lit des totalitarismes, elle prépare les foules à obéir aveuglément.

Celui qui n’a qu’une idée admet difficilement la critique, son monde est étroit.

commentaires

COMMENT ACQUÉRIR CONFIANCE EN SOI. LEÇON 7: ACQUÉRIR DU CHARISME

Publié le 4 Octobre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

LEÇON 7: ACQUÉRIR DU CHARISME

Le charisme est la « faculté de posséder auprès d’autrui un prestige extraordinaire, une influence certaine ». Le charisme ne va pas servir à vous imposer mais à inspirer la confiance et le respect des autres. Il sera donc particulièrement précieux auprès des personnes que vous rencontrez pour la première fois. C’est la confiance en soi qui propulse et développe votre aptitude à ne pas passer inaperçu.

Si vous souffrez du regard des autres, vous risquez de ne jamais leur présenter une image attrayante de vous-même. C’est pourquoi il faut initier le contact plutôt que de l’éviter à tout prix.

Soyez moins perfectionniste, cherchez plutôt l’excellence, osez prendre des risques. Apprenez à rendre votre image personnelle plus positive. Sachez que vous n’êtes pas obligé de vous soumettre au bon vouloir des autres et qu’il n’y a aucune raison de vous dévaloriser en permanence.

Cessez de croire que les autres sont des adversaires redoutables. Apprenez plutôt à les connaître, à décrypter leurs sentiments en aiguisant votre sens de l’observation.

Étudiez leurs gestes, leurs sourires, la tonalité de leur voix et découvrez quelles émotions ils expriment. Vous vous apercevrez rapidement qu’ils sont aussi vulnérables que vous ! mais qu’ils savent sans doute mieux le cacher….

Il n’y a pas que la communication verbale pour développer son charisme. S’en tenir à l’élocution, c’est se limiter à un rôle d’orateur. Votre attitude physique, vos gestes, vos mimiques du visage jouent un rôle primordial dans la perception inconsciente que les autres ont de vous.

Dès que vous êtes confronté à une situation délicate, vous rougissez, vous tremblez, vous ne pouvez plus parler ni bouger. Pour retrouver confiance en vous, ne niez pas les manifestations corporelles de vos émotions, apprenez à les maîtriser. Découvrez et travaillez votre body-language : ce que votre corps dit ne ment jamais. Alors entraînez-vous à respecter une harmonie entre ce qu’il y a dans votre tête et la traduction que votre corps peut en faire.

Fin

commentaires

COMMENT ACQUÉRIR CONFIANCE EN SOI. LEÇON 6 : AFFIRMER SA PERSONNALITÉ

Publié le 2 Octobre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

COMMENT ACQUÉRIR CONFIANCE EN SOI. LEÇON 6 : AFFIRMER SA PERSONNALITÉ

La majeure partie des gens ne sait pas qui elle est vraiment. En méconnaissant leur propre personnalité, les gens se condamnent à être transparents, à n’avoir aucune appartenance.

Face aux difficultés que vous risquez de rencontrer à tout moment dans votre vie, vous possédez instinctivement une palette réduite de comportements : la fuite ou l’attaque.

Fuir c’est aussi se plier, accepter l’inacceptable, ne pas regarder un problème en face. Se plaindre ou se refermer sur soi sont aussi des formes avancées de fuite. En revanche, attaquer c’est mordre, mépriser, frapper, insulter.

Dans ces deux cas extrêmes, on est très loin de la confiance en soi. Fuir ou attaquer revient bien souvent à débrancher son intelligence émotionnelle pour suivre ses pulsions et ses instincts.

En dépit des circonstances et malgré un entourage qui peut vous « taper » sur les nerfs, la faculté de rester soi-même fait appel à la capacité de se contenir pour ne pas exprimer avec brutalité ce que l’on ressent au plus profond de soi. L’affirmation de soi ce n’est pas l’explosion mais bien au contraire la maîtrise, l’assurance…. En un mot, la confiance en soi. C’est accepter ce qui est négatif et ce qui ne va pas, sans penser automatiquement que l’on est personnellement visé, responsable ou obligé de réagir directement.

Il ne s’agit pas de s’effacer mais simplement de donner aux autres l’estime que l’on peut s’accorder à soi-même. Dans le cadre d’un groupe de travail, le vrai leader est celui qui sait se montrer tel qu’il est, y compris à travers ses défauts.

L’objectif n’est pas de jouer les « supermen » mais bien au contraire de savoir rester humain. En développant votre intelligence relationnelle, vous allez parvenir à vous affirmer avec sérénité. Il s’agit d’être capable de vivre en harmonie, malgré les dissensions qui ne manquent jamais d’apparaître. Pour s’en convaincre, il vous suffit de penser à toutes ces fois où vous avez pu obtenir ce que vous vouliez avec calme et simplicité.

Vous aviez cette formidable énergie qui est un signe de confiance en soi.

A suivre…

Que l' ÉTERNELLE LUMIÈRE soit sur vous !

commentaires

COMMENT ACQUÉRIR CONFIANCE EN SOI. LEÇON 5 : POUVOIR DIRE NON

Publié le 2 Octobre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

COMMENT ACQUÉRIR CONFIANCE EN SOI. LEÇON 5 : POUVOIR DIRE NON

Dire non, ne signifie pas forcément qu’on est négatif. Bien au contraire, c’est être affirmatif de sa volonté et donc de son indépendance d’esprit. Tout accepter revient à subir en permanence les décisions d’autrui. Une forte confiance en soi permet justement de parvenir à formuler ses désirs.

Pour dire non, ne cherchez pas à exercer une volonté de pouvoir sur les autres mais plutôt une forme de volonté sur vous-même. Cette démarche est essentielle : parce que vous avez une estime pour votre personne, vous allez avoir de l’assurance et vous serez capable de refuser ce qui ne vous plait pas.

Il s’agit d’apprendre à dire non de manière calme, et sereine. Le meilleur moyen consiste à toujours répéter les mêmes mots pour exprimer ce que vous ne voulez pas….

Vous devez montrer à votre interlocuteur que vous ne changerez pas d’idée, malgré tous les arguments qu’il serait susceptible de vous opposer.

A suivre…

commentaires

COMMENT AQUERIR LA CONFIANCE EN SOI. LEÇON 4 : APPRÉHENDER POSITIVEMENT L’IMPRÉVU

Publié le 1 Octobre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

LEÇON 4 : APPRÉHENDER POSITIVEMENT L’IMPRÉVU

Devant l’inconnu et la nouveauté, l’homme est toujours un étranger. L’inconnu et la nouveauté sont donc généralement synonymes de danger, voire d’insécurité. La question à se poser est alors : comment s’adapter au contexte ?

Avec l’habitude, on éprouve moins facilement cette perception du risque, car l’on a appris à évaluer les dangers et à identifier les pièges éventuels. Nul besoin de chercher à prédire ce qui va survenir. L’important est de savoir que l’on peut compter sur sa faculté d’adaptation.

Il est vital de réussir à s’impliquer activement sur le plan personnel pour engranger de l’expérience, ne pas se laisser dominer par la peur et ne jamais battre en retraite.

« L’homme ne fuit pas, fuir c’est bon pour les robinets », disait-on dans l’armée….

Cependant, l’expérience seule n’est pas suffisante, il faut encore pouvoir en tirer des leçons appropriées. Pour ne pas répéter à l’infini les sempiternelles mêmes erreurs.

Le fruit de vos différences expériences ne peut être une recette miracle à appliquer en toutes circonstances. Analysez vos échecs et vous en comprendrez les raisons. En prenant le temps de réfléchir à ce qui a bien pu se passer – pour quelles raisons vous avez échoué - , vous êtes mieux placé pour retrouver confiance en vos moyens. Vous allez appréhender positivement l’imprévu car vous aurez su développer une attitude critique mais ô combien constructive par rapport à vos propres échecs. Celui qui connaît l’échec, c’est celui qui a osé. Ceux qui n’osent jamais ne réussissent jamais !

La confiance en soi implique donc un maximum d’expériences variées. Vous aurez l’assurance de pouvoir proposer plusieurs solutions lorsque vous rencontrez une difficulté ou un obstacle.

Vos expériences vous sembleront tout de suite plus utiles dans un contexte où le degré de risque vous apparaîtra « admissible ». Même les échecs seront tolérables et feront partie intégrante de votre apprentissage. Car vous en aurez évalué la gravité au préalable.

A suivre…

commentaires

COMMENT ACQUERIR LA CONFIANCE EN SOI: LEÇON 3 : VAINCRE SES COMPLEXES

Publié le 30 Septembre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

LEÇON 3 : VAINCRE SES COMPLEXES

Si vous avez un complexe moral ou physique, c’est le plus souvent que vous vous focalisez sur un détail. Le détail, comme son nom l’indique, n’est que la partie d’un ensemble et ne saurait donc être représentatif d’un tout !

Il est essentiel de se regarder dans une glace, tel que l’on est, et surtout pas tel que l’on pense être. Enfin, et c’est déjà une preuve de confiance en soi, il importe de comprendre que le regard que l’on porte sur soi n’est pas le même que celui que les autres portent sur vous. Car ils ne sont pas « vous »!

Jouer la victime est une solution de facilité : il est tellement simple d’attribuer tous ses problèmes à ses complexes. En cherchant les raisons de vos ennuis plus loin, vous allez atteindre une forme de lucidité qui constituera un gage d’estime de soi.

Demandez-vous quelles sont les personnes qui vous apprécient pour ce que vous êtes, ainsi que ceux qui s’échinent à vous critiquer, mais que vous fréquentez, comme par masochisme. Au contact de personnes bienveillantes et tolérantes à votre égard, vous aurez une toute autre assurance.

La force d’un complexe est d’émerger lors d’un moment de crise. Il intervient aussi bien lors de la petite enfance qu’à l’âge adulte, notamment au cap de la quarantaine.

Tout ce dont vous avez besoin pour vaincre vos complexes et acquérir une plus grande confiance est en vous. Concentrez-vous sur votre force intérieure. Il ne s’agit pas d’enfreindre les règles de la vie en société mais vous allez devoir sortir du carcan dans lequel vous étouffez ; la meilleur façon de procéder étant de faire les choses à votre goût, plutôt qu’en suivant l’avis des autres. Ne faites pas taire la petite part de folie qui est en vous.

N’ayez pas peur de ce que les autres vont penser. Donnez libre court à votre fantaisie : ces gens supposés normaux et qui ne semblent pas heureux sont-ils la référence ? Certainement pas !

C’est en construisant votre propre histoire que vous allez libérer votre énergie. C’est toujours par la différence que l’on s’affirme. Ne vous cachez pas, ne dissimulez pas vos envies et vous ouvrirez de nouveaux horizons. Soyez honnête avec vous-même, ne vous soumettez pas à des règles qui n’ont d’autre effet que de vous contraindre à subir l’environnement extérieur.

A suivre…

commentaires

COMMENT ACQUERIR LA CONFIANCE EN SOI LEÇON 2 : CONNAITRE LES CLEFS DE LA CONFIANCE EN SOI

Publié le 28 Septembre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL DURABLE (DPD)

LEÇON 2 : CONNAITRE LES CLEFS DE LA CONFIANCE EN SOI

Les principales clefs de la confiance en soi, sont : la volonté, le réalisme, la connaissance de ses ressources et la remise en question.

1. La volonté

La confiance en soi n’est pas le résultat d’un sentiment ou d’une sensation. Le point de départ d’une confiance absolue se situe dans l’esprit, de par la volonté que vous êtes capable d’afficher.

Bien souvent, vous rencontrez des personnes qui vous paraissent formidablement confiantes en elles-mêmes. Contrairement à ce que vous pouvez imaginer, le moteur de leur comportement n’est pas la certitude mais d’abord une réelle volonté d’action.

Ils sont donc pétris d’incertitudes comme n’importe lequel d’entre nous mais cela ne constitue pas un problème, seul compte le désir. Oui le désir d’avoir confiance en soi et la fierté de l’avoir.

2. Le réalisme

La confiance en soi ne doit pas souffrir d’aveuglement, mais se fonder sur la richesse et la variété de vos expériences personnelles. Une confiance aveugle est le meilleur moyen d’enchaîner les échecs de façon inexorable sans même en comprendre la raison.

A moins d’être frappé de mégalomanie, vous devez faire appel à vos réflexes vitaux pour vous protéger de l’excès de confiance en soi. Il s’agit d’une attitude en fin de compte naturelle, consistant à privilégier les résultats que vous avez obtenus par le passé pour mieux anticiper ce qui vous attend. Quel que soit le domaine concerné : professionnel, familial, social, affectif…

3. La connaissance de ses ressources

Avoir confiance en soi ne signifie pas que face à une situation inédite, vous maîtrisez à l’avance les tenants et les aboutissants. En faisant preuve de réalisme, vous êtes bien placé pour évaluer vos propres ressources, qui vont vous aider à faire face au problème présenté.

Vous ne pouvez jamais savoir à l’avance si vous allez réellement atteindre vos objectifs. C’est toute la force du doute actif, qui permet de croire que vous allez faire de votre mieux. Dans tout ce que vous entreprenez, recherchez l’excellence et non pas la perfection. Ne vous trompez pas : chez les autres, la confiance en soi semble souvent globale. Or, en réalité, la confiance en soi est toujours spécifique. Tout dépend des expériences engendrées dans chaque domaine.

4. La remise en question

En terme de confiance en soi, gardez bien présent à l’esprit que rien n’est jamais définitivement acquis. Si vous êtes réaliste, vous savez bien que la confiance n’est jamais que temporaire. Si vous arrêtez de jouer au tennis ou au piano pendant plusieurs années, votre niveau dans ces domaines et votre assurance personnelle vont décliner.

Bien sûr, vous aurez toujours l’espoir de retrouver vos aptitudes oubliées. Ce que techniquement vous avez su faire jadis, vous pouvez probablement le refaire aujourd’hui. Du moins si vos capacités physiques n’ont pas faibli. En prenant de l’âge, il faut savoir accepter de bon gré la diminution des performances. C’est normal ! attention toutefois aux expériences négatives : elles peuvent anéantir la confiance en soi si l’on ne parvient pas à s’interroger, à effectuer de vraies remises en question.

NB. Une première démarche essentielle pour développer la confiance en soi consiste à déterminer ce que cette notion signifie précisément à vos yeux.

Dire »je veux avoir plus confiance en moi », c’est comme dire « je veux voyager…. » Oui d’accord, mais quand, où et comment ? De manière concrète, cela pourrait donc être : « en présence de gens que je ne connais pas, je veux être capable de participer à la conversation de façon détendue et pouvoir moi aussi poser des questions et y répondre. »

A suivre…

C'est possible!

C'est possible!

commentaires
1 2 3 > >>